28-11-2021
shadows1
Rubriques
Accueil
Crédits et stats
Logiciels
Mon roman
Usenet (Extraits-Bestof)
Programmes TV
DVBViewer
Mon blog
Audio hifi éléctronique
Qui suis-je ?
Les Mythes de la hifi
Protection d'amplis
Ampli CR courant
Alim. Crescendo
Platine à Bras radial
Comparaison contre réaction de courant/voltage
VSSA Diamond
DVSSA (2)
Forum diyAudio.com
Photographie
Montage Hexanons
Stigmometre pour APN
Les baffles
Hexanon sur le web
Tests Hexanons
Calage map infini
Af-Confirm Dandelions
* Galerie photo *
street-photo
Naviguer
Plan du site
Rechercher
Communiquer
Forums du site
Chat en ligne.
Me contacter
Télécharger
Téléchargements
Xnews-fr
Gravity-fr
Wscripts
Membres
Me connecter
Créer son compte
Mot de passe perdu
 
Télévision Convertir_en_PDF Version_imprimable Envoyer_par_mail
Christophe Esperado : 12-04-2002
 
Ses cheveux étaient comme le vent, un souffle transparent tellement
léger qu'on aurait pu penser qu'au moindre mouvement d'elle son corps
allait se changer en un rideau de soie.

Ses yeux profonds rayonnaient d'une lumière intense, si vive qu'on croyait
deviner, sous l'arc de ses cils, le profond de son âme.
Sa bouche était si  pleine, si charnue, si mobile, qu'on entendait des
rires au moindre de ses mots. Qu'on pensait à du pain au sortir des
fourneaux.
Ses seins tendres et doux dansaient à chaque  mouvement des ses  épaules
fines. Je rêvais d'y enfouir mon visage, de laver mon chagrin dans leur
eau et de renaître enfin à leurs pointes durcies.
Sa taille si fine, ses jambes si longues, ses hanches si souples, j'ai
pensé qu'au moindre mouvement elle allait s'enfuir comme un rêve et
disparaître dans la brume d'été.
Comme pour boire la vie, comme pour trouver refuge, j'avançais ma main vers elle sans un mot.
Elle ne bougea pas, continua à sourire comme si la gravité de l'instant
nous avait cloués là.
Sous mes doigts, l'écran de la télé était lisse et glacé.

Lire/ajouter un commentaire >

 
 
shadows2
 
shadows3

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Top!
Generated in 0.19 Seconds