24-08-2019
shadow1
Rubriques
Accueil
Crédits et stats
Logiciels
Mon roman
Mon blog
Mon album de famille
Usenet how-to
Best of Usenet
Programmes TV
DVBViewer
Philippe Vilmachin
Audio hifi éléctronique
Qui suis-je ?
Les Mythes de la hifi
Protection d'amplis
Ampli CR courant
Alim. Crescendo
Platine à Bras radial
Comparaison contre réaction de courant/voltage
VSSA Diamond
DVSSA (2)
Forum diyAudio.com
Photographie
Montage Hexanons
Stigmometre pour APN
Les baffles
Hexanon sur le web
Tests Hexanons
Calage map infini
Af-Confirm Dandelions
* Galerie photo *
street-photo
Naviguer
Plan du site
Rechercher
Communiquer
Forum
Chat en ligne.
Me contacter
Arnaques sur le web
Télécharger
Téléchargements
Xnews-fr
Gravity-fr
Hamster-fr
Wscripts
Membres
Me connecter
Créer son compte
Mot de passe perdu
Big Blues Convertir_en_PDF Version_imprimable Envoyer_par_mail
Maracujá : 21-03-2006
 

Message-ID: <6vb122loq1ku757lshrsnmhj18o91agd4e@4ax.com>

Je me souviens de cet Australien rencontré dans une bourgade du Sud de la Bolivie. Comme moi, il avait trouvé un camion pour l'emmener à la ville suivante ...

...mais des pluies torrentielles avaient provoqué un glissement de terrain et la route était impraticable. Le prix du voyage, c'était la moitié du tarif du bus et on pouvait voyager dans la cabine - et non derrière, avec les bananes - si on offrait une bouteille d'aguardiente.
Il fallait donc attendre que la route soit plus ou moins réparée.

Brian était affalé, le dos contre le mur de la tienda, les orteils en éventail et caressait paresseusement sa guitare. Quand je m'approche et qu'il voit le long sac de toile fermé par un cordon qui me croisait le dos, il m'indique du menton que si j'essaie de lui piquer sa place, il distribue mes entrailles aux cochons mais que sinon, c'est dans une bonne, le reste de l'univers est à moi. J'occupe donc cette partie de l'univers qui suffit à parker mes fesses et entreprend d'accorder mon sarod. Les cochons, un peu déçus, vont se chercher un autre coin à l'ombre.
On joue. On joue bien. Inutile de se concerter pour un concert quand les instruments parlent la même langue. Et ils se racontent des tas d'histoires. Dialogues et monologues, ça échange et ça va l'amble. Ça rie et ça soupire, ça s'amuse et ça se court après. Comme les gens, comme la vie.
Les gens s'asseyent et nous écoutent. Le village n'est pas très peuplé d'ordinaire mais il y a pas mal de monde avec tous les camions et les bus bloqués depuis plusieurs jours. Et pas beaucoup de distractions. Un type de la montagne sort sa flûte. Une flûte de pan dont il tire cinq notes. Il n'en faut pas plus pour planer sur Raga Malkauns.

Ensuite, on a parlé musique, Brian et moi. D'un disque d'Ali Akbar Khan, en particulier. On l'aimait tous les deux. Mais on a trouvé une phrase, une simple phrase qu'il adorait et que je détestais. Et on s'est engueulés la-dessus le reste de la nuit.

Tu rencontres un type au beau milieu de l'Amérique du Sud. Incroyable, il connaît la musique classique indienne. Surprenant, il apprécie un disque que tu aimes aussi... *mais*... Mais il y a ce petit passage, juste quelques notes, et toute l'harmonie se barre en courant !

 


//://
Maracujá

 
shadows2
 
shaddow3

Forum de street-photographie Valid XHTML 1.0 Transitional

Top!
Generated in 0.11 Seconds