15-11-2018
Accueil arrow Platine à Bras radial
shadow1
Rubriques
Accueil
Crédits et stats
Logiciels
Mon roman
Mon blog
Mon album de famille
Usenet how-to
Best of Usenet
Programmes TV
DVBViewer
Philippe Vilmachin
Audio hifi éléctronique
Qui suis-je ?
Les Mythes de la hifi
Protection d'amplis
Ampli CR courant
Alim. Crescendo
Platine à Bras radial
Comparaison contre réaction de courant/voltage
VSSA Diamond
DVSSA (2)
Forum diyAudio.com
Photographie
Montage Hexanons
Stigmometre pour APN
Les baffles
Hexanon sur le web
Tests Hexanons
Calage map infini
Af-Confirm Dandelions
* Galerie photo *
street-photo
Naviguer
Plan du site
Rechercher
Communiquer
Forum
Chat en ligne.
Me contacter
Arnaques sur le web
Télécharger
Téléchargements
Xnews-fr
Gravity-fr
Hamster-fr
Wscripts
Membres
Me connecter
Créer son compte
Mot de passe perdu
Une idée de bras radial Convertir_en_PDF Version_imprimable Envoyer_par_mail
christophe Esperado : 18-11-2011
 
Dans les années 1970, je travaillais dans le bureau d'études de Scientelec, un fabricant d'appareils haute fidélité bien connu à l'époque.

Pierre Clement constructeur professionnel prestigieux, qui équipait l'ORTF venait de sortir une remarquable platine à bras radial. La Clement PL7.
Article de la revue du son. Janvier 1970
Image

Le principe était simple, Le bras, libre dans ses deux axes comme une platine traditionnelle, était monté sur un chariot. Un simple rayon lumineux mesurait l'angle que faisait le bras avec le chariot, et déclenchait le moteur qui faisait avancer son support si cet angle différait de 90°. Pour résumer l'opération, le bras se se posait bien tangentiel sur le disque. Entrainé par le sillon, la tête de lecture se déplaçait vers l'intérieur du disque, créant une erreur d'angle. Aussitôt, le moteur du chariot se mettait en marche pour rattraper l'erreur angulaire. C'est le principe du bras radial asservi.

Voulant offrir à ma boite une solution du même ordre, il m'était venu deux idées.
La première, très simple était juste destinée à contourner le brevet de Pierre Clement. Le principe de détection était le même, mais, au lieu de faire avancer le bras, c'était le plateau du disque qui se déplaçait sous le bras.
La seconde était plus rigolote. Le bras était monté sur un plateau tournant (les mouvements rotatifs sont plus simple à réaliser que les déplacements linéaires). Je vous livre un petit croquis explicatif.
schema
Clquer sur l'image pour la voir en grand

Un second bras situé sous le plateau sur l'axe vertical du bras principal suit ses mouvements horizontaux. Il émet une lumière qui, renvoyée à 90° par un miroir situé à la verticale du diamant, vient frapper des capteurs situés à la verticale de l'axe du plateau (rayons verts).
schema
Ces capteurs détecteront les erreurs angulaires. Un moteur fera tourner le petit plateau qui supporte le bras pour corriger toute erreur d'angle et le maintenir le bras parfaitement tangentiel au sillon au point de contact du diamant, exactement comme dans les platines à chariot. Pour résumer, le sillon entraine le bras en créant donc une petite erreur d'angle. Instantanément, le moteur se met en marche et fait tourner le support du bras de 29mm jusqu'à ce que l'erreur ait disparu.
Ce système présente un avantage, par rapport à un système à chariot traditionnel, il ne prend pas plus de place qu'un bras coudé traditionnel.
Pour les allergiques de l'électronique, les rebutés du moteur pas à pas, nous ajoutons un petit bonus: En rajoutant un tirant articulé au point 'Z' et à la verticale du diamant (à la place du miroir), on peut en faire un système entièrement mécanique.
Cliquer ici
Il y aura dans ce cas plus de frottements, bien sur, et une petite erreur d'angle dans le premier tiers du disque, ne dépassant pas 0.5mm. Négligeable, donc, et très inférieure à celle d'un bras traditionnel.
Rappelons les avantages des bras droits radiaux, il n'y a pas de force centripète, avec les problèmes de tracking que cela implique et la distorsion d'erreur d'angle est supprimée.
J'avais rédigé les brevets pour eux, peu de temps avant mon départ. J'avais 24 ans, je rêvais d'aventures.
La boite a déposé son bilan après mon départ, comme je l'avais pressenti, et la platine n'a jamais été fabriquée.
 
shadows2
 
shaddow3

Forum de street-photographie Valid XHTML 1.0 Transitional

Top!