28-11-2021
Accueil arrow Mon blog arrow L'informatique
shadows1
Rubriques
Accueil
Crédits et stats
Logiciels
Mon roman
Usenet (Extraits-Bestof)
Programmes TV
DVBViewer
Mon blog
Audio hifi éléctronique
Qui suis-je ?
Les Mythes de la hifi
Protection d'amplis
Ampli CR courant
Alim. Crescendo
Platine à Bras radial
Comparaison contre réaction de courant/voltage
VSSA Diamond
DVSSA (2)
Forum diyAudio.com
Photographie
Montage Hexanons
Stigmometre pour APN
Les baffles
Hexanon sur le web
Tests Hexanons
Calage map infini
Af-Confirm Dandelions
* Galerie photo *
street-photo
Naviguer
Plan du site
Rechercher
Communiquer
Forums du site
Chat en ligne.
Me contacter
Télécharger
Téléchargements
Xnews-fr
Gravity-fr
Wscripts
Membres
Me connecter
Créer son compte
Mot de passe perdu
 
L'informatique Convertir_en_PDF Version_imprimable Envoyer_par_mail
christophe Esperado : 03-06-2009
 

Maxime du jour:

L'informatique est une histoire de couches dont le but est d'en tenir le maximum.

Les usines de la Nouvelle technologie de l'information sont un monde de petits chefs terrorisés et terroristes, ne pouvant justifier de leur compétence qu'en criant à l'incompétence de leurs collaborateurs. Ce devait être un bonheur de partage, donner de l'intelligence à des machines sans âme, transformer des mots en objets, en images, fabriquer des outils de partage. Ils en ont fait un monde de collabos, de kapos, d'auto destruction organisée en système.


Il est rare de trouver des boites où règne le bonheur de naviguer en équipage. À croire que l'intelligence et la logique qu'on est censé insuffler aux machines était une réserve finie qui diminue comme l'essence du réservoir sur l'autoroute. À croire que la fréquentation des microprocesseurs et des gestionnaires  lobotomisés prive les jeunes loups de toute chaleur humaine, sens de la solidarité, de l'amitié, du partage, seuls capables de les sauver du massacre généralisé.

Dans cette nouvelle nouvelle économie, usine à profits, le monde du travail ressemble fort à une déportation massive de l'être humain, chacun ne pouvant survivre qu'en éliminant l'autre, jusqu'à ce que survienne sa propre élimination. On s'étonne que certains vieux informaticiens finissent par préférer la fréquentation de leurs PCs à celle de leurs pairs ou voisins: la bêtise obstinée et mécanique est plus fréquentable que la méchanceté inconsciente qui déferle sur la planète. La technologie, finalement, évolue moins vite que le cynisme assassin de ceux qui sont censés la maitriser.

Que les premières victimes des purges se rassurent; inutile de se battre, il n'y a qu'à s'assoir au bord du fleuve pour voir passer le corps de ses bourreaux.
 
 
shadows2
 
shadows3

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Top!
Generated in 0.24 Seconds