28-11-2021
Accueil arrow Mon blog arrow Larry Carlton
shadows1
Rubriques
Accueil
Crédits et stats
Logiciels
Mon roman
Usenet (Extraits-Bestof)
Programmes TV
DVBViewer
Mon blog
Audio hifi éléctronique
Qui suis-je ?
Les Mythes de la hifi
Protection d'amplis
Ampli CR courant
Alim. Crescendo
Platine à Bras radial
Comparaison contre réaction de courant/voltage
VSSA Diamond
DVSSA (2)
Forum diyAudio.com
Photographie
Montage Hexanons
Stigmometre pour APN
Les baffles
Hexanon sur le web
Tests Hexanons
Calage map infini
Af-Confirm Dandelions
* Galerie photo *
street-photo
Naviguer
Plan du site
Rechercher
Communiquer
Forums du site
Chat en ligne.
Me contacter
Télécharger
Téléchargements
Xnews-fr
Gravity-fr
Wscripts
Membres
Me connecter
Créer son compte
Mot de passe perdu
 
Larry Carlton Convertir_en_PDF Version_imprimable Envoyer_par_mail
christophe Esperado : 25-08-2007
 

ImageVous dire si j'aime ce guitariste tout en nuances et en finesse, ce virtuose tout en modestie, ce gentlemen tout en amour des autres et de la musique ?

Tous les grands guitaristes lui vouent une admiration sans limite, et beaucoup, plus encore, l'aiment tendrement.
Bien sur, comme il est génial, il est inconnu du grand public, bien sur, comme les plus grands bonheurs sont difficiles à trouver, il faut le chercher.

Juste pour vous donner l'envie de goûter à son jeu fluide, d'acheter
ses disques, d'écouter les nuances aquarelles de son toucher, sa
virtuosité sans ego, sans frime, toute entière dévouée au groove...

Même dans ses arpèges les plus rapides, là ou d'autres guitaristes ont dépassé leurs limites, Larry se promène, amoureusement, tendrement, modestement. Le temps n'a pas pour lui la meme pesanteur que pour le commun des mortels. Chaque note est ciselée de son bord d'attaque à son plan de fuite et, comme Larry ne sert que la musique, ne sert que la suivante.
Dans ses arpèges les plus éblouissants, le vent n'entend qu'une note. Son jeu parait simple, lumineux, facile, est-ce pour ça qu'il n'a pas ébloui les foules ?

Après l'attentat qui lui a paralysé le bras gauche, il a du reconquérir sa monstrueuse virtuosité détruite, nerf par nerf, muscle par muscle. Il en est sorti changé: Au placard les phrases pour éblouir, finies les frioritures impressionantes. Plus rien pour se mettre en vedette. Certes, on est triste de ne plus trouver depuis sa fulgurante légèreté d'autrefois. Mais il donne à ceux qui le suivent depuis toujours quelque chose de peut-êetre plus précieux, plus mystérieux encore: la solidité, la simplicité, l'essence de ce qu'il est.

ImageIl n'y a qu'un seul mot pour qualifier  la musique qu'il nous donne à partager aujourd'hui: "Evidente". Simple comme le vent et son amour pour la musique et les autres.

Il groove, le gentleman, mon Dieu comme il groove. De sa rythmique d'acier aux improvisations tellement construites qu'on les croirait écrites, creusés dans des accords surprenants mais toujours harmonieux , portés par une incroyable palette dynamique oscillant entre souffle et explosion, il nous emmène, dans des paysages  faits de touches mélées, impréssionistes, au vrai, au profond du Rock'nroll et du blues, un grand voyage de toute une vie, de la country de son Oklahoma familial, jusqu'au coeur du Jazz.

Chaque fois, chaque fois que je l'écoute, j'ai les poils qui se dressent et les larmes aux yeux..

Ce film est un hommage. Vous y trouverez Joe Pass,  West Montgommery, bb Bking, Robben Ford, Steve Lukather...

Si vous n'avez que Mediaplayer, allez prendre un café le temps que ça se charge (quand je vous disais que ça se mérite > 5mn) et réservez l'heure qui vient.:

Click here to play

Si vous avez VLC, vous n'aurez pas à attendre, copiez cette adresse:http://www.esperado.fr/fr/images/stories/videos/LarryCarlton.avi
dans: VLC -> ouvrir un flux réseau ->http
et c'est parti !

 
 
shadows2
 
shadows3

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

Top!
Generated in 0.26 Seconds